Comment dimensionner un escalier métallique ? 10 Rue Alexandre Dumas, 75011 Paris 75011 01 85 42 09 19

Blog Details

Giron, pas de marche, limon… tous ces mots ne vous parlent pas ? Et pourtant, ils rentrent tous dans la construction d’un escalier métallique, et de surcroît dans son dimensionnement. Si vous vous sentez prêt à vous familiariser avec le vocabulaire des fabricants d’escaliers et à vous lancer dans les calculs, voici tout ce que vous devez savoir pour dimensionner un escalier en métal. Suivez les conseils de nos experts et montez votre escalier comme un pro !

Dimensionnement d’un escalier : les facteurs à prendre en compte

Pour commencer, voici un cours de vocabulaire indispensable pour comprendre le reste des informations. Vous êtes prêt à plonger dans l’univers de l’escalier en métal ? Voici les mots qui vous seront utiles et leur définition :

  • Le plat de marche : c’est la surface sur laquelle se pose le pied. 
  • Le giron : c’est la distance entre deux nez de marche. Le nez de marche est le bout de la marche. 
  • Le recouvrement : c’est la surface recouverte par la marche suivante
  • La hauteur de marche : c’est la distance verticale entre deux marches. Il est conseillé de respecter 17,5 cm pour un escalier droit au quart tournant et de monter jusqu’à 19 cm pour un escalier hélicoïdal.
  • L’échappée : c’est la distance entre le palier supérieur et la marche d’en dessous. Elle est généralement de 2,10 mètres, mais peut être ramenée à 1,90 mètre pour les habitations. Attention de ne pas vous cogner la tête !
  • La trémie : c’est l’ouverture vous permettant d’accéder au palier supérieur
  • L’emmarchement : c’est la distance utile de chaque marche
  • La ligne de foulée : c’est la ligne fictive traçant le déplacement normal d’une personne grimpant l’escalier. Elle est le point de départ de tous les calculs. Pour un escalier droit, elle se situe au milieu de la marche. Pour un escalier tournant ou hélicoïdal, elle se situe à 50 cm de l’axe. 
  • La pente de l’escalier : il s’agit d’évaluer en pourcentage la pente de l’escalier. Elle est généralement de 33,33%, mais peut varier sur un escalier courbe entre l’intérieur et l’extérieur de la marche. Pour un escalier de cave, elle peut atteindre 45 %. 
  • La volée : c’est le nombre de marche. Normalement, elle ne doit pas excéder 21 marches. Sans quoi, il faut mettre un palier. 

Le calcul pour dimensionner un escalier en métal

Pour calculer le dimensionnement de votre escalier en métal, vous allez effectuer quelques étapes préliminaires. En effet, la méthode demande de la préparation. Armée vous d’un crayon et d’un mètre avant de commencer. 

  • La prise de côte : la première chose à mesurer est la hauteur entre le plancher du bas et celui du haut. Il faut tenir compte aussi de l’épaisseur du plancher et définir l’encombrement. Pour rappel, l’encombrement c’est la longueur maximum de votre escalier. Vous prendrez soin également de coter la trémie car elle va influer sur le calcul.
  • Dessiner votre escalier en respectant les cotes prises sur un plan
  • Déterminer l’implantation de la marche palière. Attention, il faut prendre différents éléments en compte comme l’épaisseur du plancher ou encore l’échappée. 
  • Calculer le giron à l’aide de la formule suivante : [([|2 × hauteur de marche + 1 × giron = 630|])]
  • Reprenez toutes vos côtes et vos calculs et tracez l’escalier à l’échelle en vue coupée
  • Rajoutez l’épaisseur des marches pour avoir une vue globale

Voilà, c’est terminé. Il ne vous reste plus qu’à passer à l’action pour concrétiser votre projet. 

Faire appel à un pro pour dimensionner votre escalier métal

Même si sur le papier, cela reste relativement simple, le dimensionnement d’un escalier est toujours délicat. C’est pourquoi nous vous conseillons de faire appel à un artisan professionnel qui a l’habitude de ce genre de calculs. De plus, il vous conseillera efficacement par rapport au choix de la forme de votre futur escalier en fonction de l’espace disponible dans votre pièce. Vous avez donc tout intérêt à confier cette tâche délicate à un pro du bâtiment et même lui confier la réalisation complète de votre projet. 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *